09 mai 2021

Cérémonie du 8 mai 2021

Samedi 8 mai à 10h30, le soleil était au rendez-vous pour commémorer le 76ème anniversaire de la fin de la 2ème guerre mondiale. En raison de la situation sanitaire, la cérémonie s'est tenue en effectif réduit. Étaient présents les représentants des anciens combattants menés par leur président, Pierre Molinier, Madame le maire de St-Jean, Lysiane Tendil, entourée du premier adjoint et de 5 conseillers municipaux. Quelques St-Jeantais étaient également sur place au monument aux morts.

Après avoir remercié les participants Lysiane Tendil prononça son allocution :

"Il y a 76 ans, l’Allemagne nazie capitulait sans conditions, marquant la victoire des forces alliées et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe, le conflit le plus meurtrier de l’Histoire. Près de 60-70 millions de personnes y ont perdu la vie, et environ 10 millions ont été victimes de génocide, dont 6 millions de Juifs.
Aujourd’hui, devant ce monument aux morts, nous commémorons avec émotion la mémoire de nos combattants héroïques et des victimes de ces six terribles années de guerre, chargées de terreur, de souffrance, et de privations.
Nous rendons aussi hommage à ceux et celles qui ont risqué ou sacrifié leur vie, à la Résistance, ces hommes et femmes ordinaires qui se sont révélés extraordinaires, et parmi eux les « Justes », qui ont sauvé des vies humaines et qui ont tous sauvé Notre Liberté !
Ce 8 mai de victoire nous rappelle aussi que la Paix, la Démocratie, les Valeurs Républicaines sont fragiles, et il impose de ne rien relâcher, de ne pas baisser la garde, et de toujours conserver une part de résistance en nous, héritée de nos ancêtres patriotes.
Cette résistance face à l’ennemi avait été encouragée dès le 18 juin 1940, depuis les studios de la BBC à Londres, par le général de Gaulle lors de son appel aux Français à continuer le combat en ces termes, alors que le maréchal Pétain avait annoncé l'Armistice avec l'Allemagne la veille : « Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas ».
Vive la République, Vive la France ! "

Mme le maire lut ensuite le discours de Mme Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la mémoire et des anciens combattants. S'ensuivit l'appel aux morts par Bruno Pidoux, moment toujours très émouvant. La Marseillaise clôtura cette cérémonie.

30 avril 2021

Une triple championne du monde de boxe à St-Jean du Bruel !

Lydia Gil, 18 ans cette année, est certainement la St-Jeantaise la plus titrée du village. Jugez-en plutôt :

2017
        -  Vice-championne du monde K-1 en Italie
        -  Championne d'Occitanie et championne de France en Full contact
2018
        -  Championne de France en Kick boxing
        -  Double Championne du monde Full contact des moins de 50 kg et moins de 60 kg, en Italie
        -  Championne du monde en Kick boxing
        -  Vice-championne du monde en K-1 des moins de 50 kg
2019
        -  Championne de ligue Occitanie
        -  Sélection en équipe de France

Hiver 2019/2020, les compétitions sont compromises suite à la pandémie de Covid-19. Depuis, elle s'entraine en attente des compétitions à venir.

"Ces titres, ça ne change rien à ma vie, assure Lydia, c'est juste le début d'une longue histoire. Et je vais montrer que même en ayant gagné le championnat du monde, je suis aussi capable de mettre toute ma volonté pour gagner un championnat de France".  Exercice qu'elle connait bien, puisqu'elle a déjà remporté six ceintures de championne de France.

Lydia a débuté très tôt au club de Montpellier. "Je fais du full-contact depuis que j'ai 3 ans, confie-t-elle. Quand j'étais petite, j'allais au club de mon père, et j'ai appris avec les yeux". Elle participe aux championnats régionaux dès l'âge de 7 ans. A 11 ans, changement de club, elle part à St-George d'Orques (full contact et Kick boxing). En 2016, nouveau club à Millau (K-1 kick boxing japonais).

Une affaire de famille : "C'est ma fierté et aussi celle de sa maman, avoue avec émotion son beau-père, Jean-Jacques Martin. Elle a suivi son frère, qui faisait de la boxe, mais qui a arrêté. C'est d'ailleurs lui qui lui a donné son surnom, La Niña. Et on n'arrive pas à réaliser ce qui lui arrive. Mais elle le voulait si fort ! Quand elle a eu sa première ceinture, elle a été tellement émue, tous les acquis de la boxe, elle les a ressortis. Elle a eu confiance en elle et confiance en son coach".

Ses projets pour 2021 : son bac, son permis de conduire, de façon à pouvoir changer de club par la suite, éventuellement sur Montpellier, avec un accompagnement de haut niveau. Une vraie salle, un nouveau coach, un véritable encadrement professionnel, avec kiné, psychologue, etc... Lydia n'a pas fini de nous surprendre !

22 avril 2021

Etienne Vidal récidive !

Etienne VIDAL, nouveaux titres de Champion de France : objectif à court terme les prochains championnats d'Europe. A seulement 18 ans, le jeune Saint-Jeantais a fait quasiment carton plein les 27 et 28 mars dernier au derniers Championnats de France N1 de Sauvetage Sportif, à la piscine Angelotti de Montpellier.
A cause des bouleversements engendrés par la crise sanitaire, il s'agissait là de la première grande compétition depuis le mois de mars 2020. Etienne a obtenu trois nouveaux titres nationaux ; présent au sein de l'équipe millavoise, coché par Sébastien SUDRE, il s'est exprimé sur ses 3 épreuves favorites. Il améliore ses records personnels en grand bassin, le samedi, avec 2 titres de Champion de France, mais se voit détrôné sur le 100 m combiné le dimanche, après une course exceptionnelle. Au préalable, en matinée, Etienne avait eu l'immense plaisir de nager lors des séries, aux côtés de Grégory Mallet, ancien Champion du Monde de natation, sélectionné pour les JO de Pékin et Londres.
Dans un contexte sanitaire délicat, Etienne continue à s'entraîner sur le bassin millavois en semaine, mais également à Montpellier le samedi, dans le cadre du Pôle France qu'il espère définitivement intégré à compter de cet été. Il prépare désormais la prochaine French Rescue qui aura lieu sur le complexe sportif de Tarbes, le mois prochain. Il s'agit là d'une étape essentielle du calendrier puisque c'est la dernière compétition qualificative pour les Championnats Internationaux 2021 (Championnats d'Europe en Espagne, au mois de septembre prochain) et 2022 (Jeux Mondiaux). Etienne sera moins présent cette saison sur les compétitions de natation sportive, afin de privilégier les échéances internationales qui pourraient s'offrir à lui en sauvetage sportif dans les prochains mois.

21 avril 2021

Bon anniversaire Francine !

Bon anniversaire Francine Déjean ! Pour vos 102 ans nous sommes venus vous voir à la Parau, et nous avons évoqué le passé avec vos deux enfants, Jean-Pierre et Éliane. Vous êtes née Francine Charvin, le 12 avril 1919 à Illiat dans l'Ain. Vous viviez alors avec vos parents en compagnie de vos 3 sœurs et de votre frère. En 1936, on vous envoie chez votre tante qui vit avec M. Raux, le minotier du moulin de St-Jean du Bruel (Noria). Comme chacun sait, les moulins ont des mécanismes en bois et ceux-ci ont régulièrement besoin de réparation. Et arrive le menuisier du village, Marcel Déjean ! Vous vous croisez et vous vous plaisez. Mais voilà que la date du retour dans votre famille arrive et Marcel vous demande de rester. Vous acceptez et vous vous mariez en 1938 ! Vous aménagez au 14 Grand' rue, face au Grand Café Moderne. Marcel, qui est né en 1911 et était sursitaire, part faire son service de 1938 à 1939. Mais la guerre est déclarée et Marcel est mobilisé le 3 septembre 1939. Il est fait prisonnier à Dunkerque et part en Allemagne pendant cinq longues années. Son frère Justin réussi à embarquer pour l'Angleterre.
Le 11 avril 1940, vous donnez naissance à Jean-Pierre. Le docteur Lorgnos procède à l'accouchement et le boulanger, Paul Aché, arrive pour aider et fait office de sage-femme ! Vous vous retrouvez seule au village avec votre bébé. Heureusement vous êtes aidée par Justin, qui est associé dans la menuiserie et qui a pu revenir à St-Jean. Commencent alors des allers-retours entre St-Jean et Vonnas dans l'Ain où s'est installée votre famille. C'est ainsi que vous faîtes partie des passagers qui ont pris le dernier train à la gare de Sauclières. Pour les voyages suivants, il vous faudra prendre le car, avec votre bébé sous le bras, pour rejoindre la gare du Vigan. Vous souriez en pensant à ces voyages, si compliqués à l’époque : "il y avait toujours des jeunes hommes pour m’aider à monter dans le train, ils prenaient le bébé dans leurs bras pour me soulager".
Enfin Marcel est de retour en 1945 et… un deuxième bébé arrive en 1947 ! Une fille, Éliane. Vous vous installez rue de Derrière la Muraille, à côté de l'épicerie de Suzou et d'Yvon Calvet. La menuiserie, installée rue du Cacao, tout contre l’Hôtel Papillon, fonctionne à plein régime, elle a reçu une commande de 12 000 planches à dessin pour l'aviation civile. Toute la famille est au travail. Votre beau-frère, Justin a installé une scierie et débite du bois de châtaigner. Mais la guerre frappe à nouveau, et le 3 mai 1960 (jour de l'anniversaire de Marcel), c'est votre fils Jean-Pierre qui part en Algérie pour 26 mois, avec une seule permission.
Dans les années 60 commencent alors les grands voyages avec Marcel, Allemagne, Pologne Autriche, Italie, Maroc…  En 1969, la menuiserie est transférée aux Canals. En 1978, vous aménagez à la Parau où vous habitez toujours. Dans les années 80, Marcel, qui avait été impressionné par l'avance technologique des Allemands, a fait venir d'Allemagne son ancien patron et sa femme.
Le 5 mai 1985, Marcel décède (le même jour que Napoléon nous fait remarquer Jean-Pierre). Heureusement, vous n'êtes pas seule, vous êtes entourée d'une nombreuse famille, 2 enfants, 5 petits-enfants, 11 arrière-petits-enfants et… 2 arrière-arrière-petits-enfants.
Et lorsque nous vous quittons, à notre interrogation : souffrez-vous, avez-vous mal quelque part ? Vous nous avez "regardé" (vos beaux yeux, très expressifs ne laissent pas paraître votre cécité), et vous nous avez répondu : "je n’ai mal nulle part" !
 
Francine et Jean-Pierre

11 avril 2021

Ça bouge à la Sentinelle !

De nombreux Saint-Jeantais ont pu remarquer, depuis quelques jours, une amélioration notoire du réseau mobile sur le territoire de notre commune. En effet, Bouygues a augmenté la puissance du signal de son émetteur en direction des pylônes de la Sentinelle. Les équipes techniques des opérateurs de téléphonie mobile sont en train d'installer et de régler de nouvelles antennes 4G. Ces opérations devraient être terminées d'ici une quinzaine de jours et la mise en service définitive est prévue fin avril.


Ci-contre un photomontage montrant les pylônes de la Sentinelle équipés des nouvelles antennes 4G.

04 avril 2021

Au revoir Claude et bienvenue à Monique !

Après des années de bons et loyaux services comme correspondant du Midi Libre et du Journal de Millau, Claude Jacquet tire sa révérence et passe la main à Monique Picas. Saint-Jeantaise depuis 10 ans et très impliquée dans diverses associations, nous sommes sûr qu'elle réussira très bien et trouvera auprès de tous l'accueil sympathique qu'elle mérite et la collaboration qui lui permettront d'informer nos concitoyens sur l'actualité de notre village. Claude continuera de l'accompagner quelques temps, en tout cas le temps qu'elle soit au fait des procédures, ce qui sera certainement rapide. Bonne chance à Monique dans sa nouvelle mission !

01 avril 2021

Louise Jaoul guérie du corona virus à 100 ans attend son vaccin !

Ce mercredi 31 mars Madame Louise Jaoul, guérie du Coronavirus a pu fêter ses 100 ans avec les pensionnaires de la Résidence la Dourbie. Parmi eux 17 avaient été testés positifs mi-février, depuis ils ont développés des formes plus ou moins grave de la maladie sans nécessiter de réanimation et sont désormais tous guéris sauf un membre du personnel toujours hospitalisé. Martine Lacas la directrice, madame Durand fidèle bénévole et le président René Quatrefages ont profité d'une journée particulièrement clémente pour offrir à tous, en extérieur, un moment de détente autour du gateau des 100 ans et d'une coupe de champagne. René Quatrefages a chaleureusement remercié les personnels et l'encadrement de la résidence pour leur dévouement dans cette période difficile. Louise a été très émue par cette attention et par les applaudissements de la petite communauté St-Jeantaise de nos anciens. Il faut souhaiter qu'après avoir été les oubliés de la vaccination quand les EHPAD de Nant recevaient leurs doses, ils puissent recevoir rapidement mi-mai la dose unique qui leurs permettrait de ne pas vivre un deuxième printemps dans l'angoisse du confinement.
 

 



29 mars 2021

Adieu Anne-Marie et Jeannot !

Jean-Michel Quatrefages (Jeannot pour les vieux Saint-Jeantais) a succombé au coronavirus à l'âge de 81 ans. C'était un des nombreux enfants de Marie-Laurence Quatrefages, ancienne maire de St-Jean. Il a passé son enfance, son adolescence et sa jeunesse à St-Jean, où tout le monde le connaissait et où il a rencontré Anne-Marie qui y venait en vacances. Ils s'y sont mariés en 1964, puis se sont installés à Montpellier (où ils sont décédés l'un et l'autre à une semaine d'intervalle). Ils avaient réparé une demeure familiale à La Rougerie, où ils passaient tout l'été. Jeannot jardinait et ne manquait pas de donner des légumes à toute sa nombreuse famille. Il n'ira plus chercher les champignons avec son petit 4x4 Panda, on ne le verra plus dans les rues, sous les halles, plaisantant avec son humour légendaire. A chacune de ses visites hivernales, il n'oubliait pas d'aller taquiner sa sœur Annie Vidal, la seule de la nombreuse famille restée au pays dans la maison familiale Place de l'Aire. Il a eu la joie le 5 octobre 2019 de voir l’école de St-Jean baptisée du nom de sa mère Marie-Laurence Quatrefages, qui fut déclarée juste parmi les nations. Leurs obsèques ont eu lieu à Juvignac, à une semaine d'intervalle. Adieu Jeannot, personne ne t'oubliera.... Toute notre sympathie à leurs 3 filles, leurs conjoints et leurs 7 petits enfants.



28 mars 2021

Réunion de la Commission Tourisme

La commission tourisme de la Mairie de St-Jean du Bruel avait réuni vendredi 19 mars les intervenants des activités pleine nature qui interviennent dans le champs de l'Office de Tourisme Larzac et Vallées, pour un tour de table des activités susceptibles d'être organisées à St-Jean du Bruel. Roc et Canyon, Antipodes, Millau Activités Nature, le Poney Club Larzac et Vallées, l’Ecole Buissonnière , Sud Aveyron Nature et bien sûr l'Escapade St-Jeantaise pour les randonnées, étaient présentes face à Didier Vidal chargé du Tourisme, et à Kristel Martin de l'Office de Tourisme. Les possibilités évoquées sont nombreuses, déjà pratiquées comme le canyoning, les randos accompagnées, les randonnées avec poney, les randonnées aquatiques ou en perspectives comme l'initiation à l'escalade sur le site aménagé de La Roque qui dispose de 10 voies écoles équipées, etc... L'essentiel consistera en la présentation dans les locaux  du Point Accueil de la Grand rue de l'ensemble de ces activités dans une salle dédiée qui deviendrait le "Comptoir des Activités Pleine Nature". Cette salle offrirait des informations complètes y compris sur un écran diffusant vidéos et diaporamas (qui devront être réalisées d'ici l'été). Un programme hebdomadaire d'activités sportives et culturelles donnerait aux touristes de passage ou en séjour l’éventail des possibilités. La commission attend les propositions des professionnels qui était présents dans l'espoir que la Covid aura pris fin et autorisera toutes ces pratiques.

  Claude Vidal (1er adjoint), Didier Vidal (Commission Tourisme), Kristel Martin (OTLV)

21 mars 2021

Commémoration du 19 mars 1962

Madame la ministre, Geneviève Darrieussecq, nous engage à continuer, inlassablement, à transmettre, à écouter et à valoriser les témoignages, à enseigner l'histoire de la guerre d'Algérie et en expliquer les faits et les évènements. Nos villages ont été endeuillés il y a 60 ans par les décès d'Aimé Couni, le 13 février 1952, du sous-lieutenant Pierre Jacquet, le 12 juillet 1959, qui reposent tous les deux à St-Jean du Bruel et le 1er janvier 1959 de Marcel Brajon de Nant où il est inhumé. Leurs camarades, anciens combattant de la FNACA de Nant St-Jean et Sauclières, conduit par Pierre Molinier, leurs rendent hommage tous les ans avec les élus des trois villages, au nom des 25 000 de leurs camarades tombés dans une guerre sans nom et qui laissa autant de familles, de mères de frères et de sœurs dans une douleur que rien n'effacera. Ces ascendants aujourd'hui tous disparus, qui au sein de l'association des "parents des tués" ont entretenus la mémoire de leurs fils, morts pour la France. Ce vendredi froid a rassemblé ces fidèles du comité FNACA, Lysiane Tendil, Maire de St-Jean du Bruel, son 1er adjoint Claude Vidal et plusieurs conseillers municipaux, pour les honorer.





15 mars 2021

23ème Printemps des Poètes

Du 13 au 29 mars 2021 Renée-Lise Reppel vous invite à rêver et écrire sur les montagnes de désirs possibles. Le désir est le thème national du printemps des poètes cette année et l'objet d'exercice de l'atelier d'écriture de Saint-Jean du Bruel. En 2020 cette manifestation avait pour thème le courage, elle devait connaitre son aboutissement dans la maison du Parc mais avait été annulée au dernier moment par la pandémie et le début du confinement, alors que tout était près pour une belle journée poétique sur le courage. Il en aura fallu à chacun du courage pour supporter cette pénible année pendant laquelle les désirs ont été étouffés ou refoulés mais peut être rêvés et sublimés par la pensée et l'écriture. Alors tous à vos stylo, faites exploser les bulles du désir et couchez les sur le papier qu'ils soient tirés de la réalité ou de l'imaginaire, rationnel ou totalement fantasque, comme dans ce beau texte de Nelly :

Le désir me talonne et me mord, Quel remords de ne pas avoir le loisir d'aller voir le toréador se battre face au taureau et le faire fléchir.
A-t-il bien agi pour donner du plaisir ? En se battant pour donner la mort, que croit-il accomplir ?
Que fera-t-il ce soir en pensant à l'avenir ? A-t-il pris du plaisir ?

L'atelier d'écriture continue par internet ou par dépôt des textes dans la boite de Renée-Lise Reppel, 36 rue de la Coutellerie à St-Jean du Bruel. Une sélection des meilleurs textes sera publiée mais aucune manifestation n'est prévue tant que la situation sanitaire n'est pas redevenue normale.

07 mars 2021

Mardi-Gras à l'école Marie-Laurence Quatrefages

Pour fêter Mardi-Gras, les élèves ont eu le bonheur d'accueillir 4 artistes du conservatoire de l'Aveyron, l'ensemble "Quatr'à strophe". Autour de poésies de Prévert, les enfants ont pu apprécier des morceaux variés, jouer à la flûte traversière, au violoncelle et à l'accordéon, avec une note d'humour et d'espièglerie. L'après-midi, tous les enfants se sont déguisés pour parader devant leurs camarades, faire des jeux et partager un petit goûter.
Ils vous présenterons leurs beaux costumes le vendredi 16 avril, pour un défilé de carnaval dans le village... à vos fenêtres !

22 février 2021

Les 100 ans de Lilette Jaoul

Ce dimanche 21 Février Madame Louise Jaoul aurait dû fêter son centième anniversaire avec ses deux filles Gilberte et Simone et ses trois fils Henri, Guy et Robert. "Lilette" native de haute Garonne a épousé un gendarme Roger Jaoul et a vécu avec lui la vie de caserne à Fondamente, Conques, Gramat et Carmaux. Devenu Adjudant-chef il a pris sa retraite en 1969 avec Louise dans son village natal de St-Jean du Bruel. Lilette s'y est investie avec bonheur dans le syndicat d'initiative, le club des ainées où elle a toujours eu un mot d'encouragement pour chacun même en ces temps difficile. Enjouée et souriante elle a encore toute sa tête et sait toujours les récitations qu'elle a apprise à l'école dans les années 30. Hélas malgré deux confinements et un strict respect des mesures sanitaires et des gestes barrières, le virus est rentré à la Résidence La Dourbie. Ce jour-là, le 10 février, 16 résidents ont été testés positifs à la Covid-19. Un nouveau test mercredi dernier a confirmé 17 cas avec des symptômes de fièvre et des courbatures pour certains, dont Louise, qui est donc confinée comme tous les autres dans sa chambre. Ses enfants ne peuvent la serrer dans leurs bras et se sont installés sur l'autre rive de la Dourbie avec une banderole "bon anniversaire" qu'elle aura pu voir depuis la fenêtre de sa chambre en face. Ce foutu Covid  dresse des murs avec ceux qui ont le plus besoin d'être entourés. Ses enfants espèrent tous qu'elle s'en sortira et qu'ils pourront lui faire au printemps la fête qu'elle mérite.
Louise entourée de ses enfants Ses enfants deploient une banderole
Bon Anniversaire
René Quatrefages, Christophe Laborit, le sous-préfet Patrick Bernié et Louise en 2020

Vaccination anti-covid

Les personnes âgées de 75 ans et plus, souhaitant se faire vacciner contre la Covid-19, sont priés de s'inscrire auprès d'un professionnel de santé (médecin, pharmacien, maison de santé, etc...) avant le 5 mars 2021. Les vaccinations auront lieu fin mars à la Maison de Santé de Nant. Un covoiturage sera organisé pour les personnes ne pouvant se déplacer.

23 décembre 2020

Les enfants se donnent en spectacle

Jeudi 17 décembre, les enfants de l'école ont égayé les rues de St-Jean avec leurs cris de joie, leurs clochettes, tambours et trompettes. Après avoir défilé dans les rues, ils se sont rendus à la Maison de la Dourbie pour présenter leur répertoire de chants de Noël aux résidents. Ces derniers, rassemblés dans la salle commune, ont pu assister en toute sécurité au spectacle qui s'est déroulé à l'extérieur, sur la terrasse. Malgré les vitres qui les séparaient, l'émotion est passée des deux côtés.
Après cette prestation, les écoliers se sont rendus sous les Halles pour une deuxième représentation, en présence de nombreux St-Jeantais. Le concert à peine terminé, le Père Noël est arrivé, sa hotte remplie de cadeaux. Les enfants sont venus le voir un par un, et après la traditionnelle question : "As-tu été sage ?", sont repartis avec leur présent dans les bras. Un goûter a cloturé le spectacle et Rolande COBO a ensuite procédé au tirage au sort de la tombola de Noël organisée par Art.Com et la municipalité.

21 décembre 2020

La fibre avance

Sur le département, ce sont, à ce jour, 43500 foyers qui peuvent s’abonner à la fibre. 30% du réseau public de fibre optique est déployé en Aveyron pour un objectif de 50% d’ici le printemps 2021. Bien que la première vague de la pandémie ait ralenti certains chantiers, le déploiement progresse à bon rythme. Les équipes sont toujours en activité en cette période de reconfinement.

Les raccordements sont prévus au second semestre 2021 dans les communes de Saint-Jean-du-Bruel, Sauclières, zone sud de L’Hospitalet, Ste-Eulalie, La Panouse, La Roque-Ste-Marguerite, Mostuéjouls, Le Rozier, Veyreau, St-André de Vezines, Boyne, La Bastide Pradines, Viala du Tarn, Saint-Victor.

Dans le cadre du programme "France très haut débit", le SIEDA est porteur du projet "Très haut débit aveyronnais", nommé ALL’Fibre en partenariat avec le Conseil départemental, les intercommunalités et les communes. À l’encontre d’une logique commerciale des opérateurs privés, le réseau ALL’Fibre apporte la fibre et le très haut débit dans chaque foyer, dans chaque entreprise, dans chaque service public, y compris dans le village le plus isolé. Chaque prise, quel que soit son lieu d’implantation, a le même coût. C’est le 6 mars 2019 que le premier abonné aveyronnais a pu se connecter à Internet via la fibre.

Le déploiement de la fibre en Aveyron ce sont 12.000 km de fibre à déployer, 155.000 logements à fibrer, 400.000 soudures à effectuer, 550 armoires de rue à poser et 70 nœuds de raccordement optique à construire. Alors que l’ADSL permet un débit compris entre 1 et 15 mégabits par seconde, la fibre optique offre une capacité de 100 mégabits à 1 gigabit par seconde. (Source Midi-Libre)

07 décembre 2020

Tombola de Noël

En cette période de confinement où les animations sont rares, la tombola de Noël organisée par l'association des commerçants Art'Com et la municipalité, avec de très beaux lots, sera une occasion de se divertir. L'événement se déroulera le 17 décembre 2020 à 15h00 sous les Halles de Saint-Jean du Bruel. Un sac-goûter sera offert aux plus jeunes en présence du Père Noël et la chorale des enfants fera entendre son répertoire. Les billets sont en vente au Tabac-presse, à la boulangerie et à l'épicerie de Sébastien.

24 novembre 2020

Dotation Groupama à la Résidence "la Dourbie"

La Résidence "La Dourbie" est une association créée en 1988 et a pour mission l'accueil de personnes âgées valides et dépendantes ; Cette association est présidée par René QUATREFAGES, membre fondateur.
Dans le contexte si particulier de la crise sanitaire Covid-19, notre responsabilité d'employeur nous impose de veiller à la protection et à la sécurité morale et physique de nos résidents et de nos salariés.
Le 23 novembre 2020, à Saint Jean du Bruel, Madame Ginette DURAND, Administrateur, Madame Martine LACAS, Directrice et le personnel se sont réunis pour recevoir une dotation de l'assureur GROUPAMA représenté par Monsieur Dominique RICHARD, chargé d'affaires Collectivités GROUPAMA, et par Monsieur Didier LARRAZ, Président de la caisse locale de Nant : "Solidarité, Prévention et engagement local sont au cœur de cette initiative" souligne Le Président de la caisse locale. Nous avons tous été touchés par la mobilisation collective au côté des soignants pendant la crise. Très rapidement, avec les élus mutualistes du département, nous avons contacté les structures locales pour leur faire part de notre soutien. Il est apparu que les besoins se portaient essentiellement sur la prévention de la propagation de la maladie. Equiper les établissements en gel hydro–alcoolique, masques, blouses, charlottes, surchaussures, lingettes désinfectantes… engendre un surcout non prévu dans les budgets de certaines structures. En tant qu'assureur engagé dans la prévention, nous avions toute légitimité à contribuer à l'achat de ces équipements. La chaîne de Solidarité est née aussi simplement et je suis fier que GROUPAMA affirme son ancrage territorial dans des actions de cette nature". La directrice remercie GROUPAMA pour cet élan de solidarité.
(de gauche à droite : Ginette Durand, Didier Larraz, Martine Lacas, Dominique Richard)

22 novembre 2020

Un médecin au Centre de Soins

Une très bonne nouvelle pour notre territoire, un médecin s'installe au Centre de Soins de Nant, début janvier 2021. Après de nombreuses et longues démarches, le docteur Patrice FRANÇOIS a finalisé son contrat de travail avec le Centre de Soins de Nant, en présence du président du Centre, Alain Delmas et du vice-président et trésorier Damien Quatrefages. Ne doutons pas que cette nouvelle sera appréciée par nos concitoyens.
(de gauche à droite : Jean-Christophe Rivas, Alain Delmas, Patrice François, Damien Quatrefages)