17 septembre 2022

Léon Boitelle nous a quitté

Arrivé à St-Jean du Bruel en 1992 pour se rapprocher de sa fille mariée à Rivière sur Tarn, il avait abandonné Clary son village natal dans le Nord, après une carrière dans la police nationale à Paris et Valencienne. Il y revenait une ou deux fois par an retrouver ses deux autres filles, ses 7 petits enfants ses trois arrières petits enfants pour qui il avait patiemment restauré sa maison de St-Jean pour les accueillir l'été où leurs rires faisaient résonner le Pont Vieux. Il était d'une discrétion, d'une gentillesse touchante qui l'avait fait apprécier de ses voisins de la route de Nant, devenus des amis. Depuis 20 ans avec Nicole son épouse, il était de toutes les cousinades des familles Mourier/Colomies au Caubel. Il avait aussi quelques solides amis avec qui, été comme hiver, il se retrouvait le dimanche au Café des Halles. Après une longue et douloureuse maladie, il s'est éteint à l'hôpital de Millau d'où il est reparti aussi discrètement qu'il avait vécu vers son village de Clary ou il reposera auprès des siens. Merci aux infirmières qui l'ont soigné et aidé à supporter sa maladie. Ses amis du Pont Vieux présentent leurs condoléances à Nicole son épouse et à toute sa famille.

01 septembre 2022

Fini les vacances !

Jeudi 1er septembre à 9h00, sous l'œil bienveillant de la nouvelle directrice de l'école, Marion Marra, précédemment institutrice à Millau, s'est effectuée la rentrée scolaire 2022. Peu de pleurs et beaucoup de joie à l'idée de retrouver les copains et les copines pour les 46 élèves de l'école M-L Quatrefages.

Marion Marra assurera la classe des plus grands tandis que Jessy Gil, comme les années précédentes, prendra en charge les petits. Claire, l'ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles), était également présente pour accueillir les enfants.

Les grands ont tout de suite retrouvé leurs repères dans la cour de récréation, alors que les petits regagnaient leur classe pour faire des dessins avec leur maîtresse.

Nous souhaitons la bienvenue aux nouvelles familles St-Jeantaises dont les enfants ont découvert l'école ce matin et une bonne année scolaire aux élèves, aux enseignants et au personnel de l'école.

29 août 2022

La chorale de St-Jean pleure son chef.

A 96 ans André Ramadier a entendu chanter une dernière fois dans son église de St-Jean du Bruel le chœur qu'il a si longtemps dirigé et accompagné à l'orgue. Rose Marie Garcia a commencé la cérémonie en chantant l'Ave Verum et terminé avec l'Ave Maria de Gounod de sa voix magnifique. Cet orgue qu'il avait contribué à faire acheter est resté muet, lui parti qui le tiendra ? Né en 1926, comme de nombreux jeunes aveyronnais il est monté à Paris puis à Rouen où il a commencé une carrière dans la robinetterie dont il était fier. Le mal du pays l'a ramené au pays où il est devenu producteur de pommes et de fraises qu'il vendait sur les marchés. Initié à la musique grâce à la clique St-Jeantaise, il apprit à jouer de l'accordéon et du piano et tint durant de longues années l'orgue pour les messes, enterrements, baptêmes et autres cérémonies. En 2002 à la demande de membres de son chœur il créa une chorale profane qu'il fit répéter et qu'il dirigea pour des concerts. Toutes ces dames qui aimaient bien ce vieux monsieur au caractère parfois rugueux lui ont chanté au cimetière en guise d'Adieu ce chant occitan “Se Canto” dans cette langue qu'il parlait, écrivait couramment et qu'il défendait dans la revue du Club Cévenol dont il était membre.

13 août 2022

La Ronde des Arts

La Ronde des Arts est la quatrième exposition à la Maison du Parc cet été. Didier Vidal, conseiller municipal chargé du tourisme, a souligné la richesse et la diversité des œuvres exposées et le travail des élus pour sortir la culture du confinement. Odile Almès-Bastid a rassemblé autour d'elle 9 artistes, dont la maitrise et le talent sont reconnus et appréciés des St-Jeantais et au-delà. On ne présente plus Luigi di Zarlo et ses photos d'Andalousie ou des Cévennes, Roland Camboulives et ses aquarelles dont un portrait de Mikis Theodorakis, Renée-Lise Reppel véritable cheville ouvrière des ateliers de peinture dessin et écriture tout au long de l'année, ni Kiki dont les sculptures détournent les outils du quotidien pinces ou cisailles pour en faire des personnages poétiques. Ce noyau remarquable est complété par le très beau travail de Charlotte Finck des Liquisses, de Christian Thirion, des sculptures d'Isabelle Hass, des tableaux de Ghislaine Bruel et des œuvres de la benjamine Yuma. Odile n'est pas en reste avec une série de bustes et sculptures très aboutie. Dès le vernissage le public a été au rendez-vous en espérant que ce soit le cas jusqu'au 28 Août de 10h à 12h et de 16h à 20h.


04 août 2022

Exposition Roland Camboulives

Aquarelliste talentueux Roland Camboulives  trouve dans la région Occitanie avec les sites Cathares, sur le Larzac avec les sites templiers et dans le village de St-Jean du Bruel une source inépuisable d'inspiration qu'il complète avec des incursions en Sicile ou en Grèce. L'exposition à la Maison du Parc présente ses travaux sur la Couvertoirade, St-Jean d'Alcas et autres commanderies hospitalières ainsi que des paysages de Grèce. Les vues de St-Jean sont à découvrir au restaurant Papillon qui les expose tous les ans. Ancien conseiller municipal de St-Jean, Roland était entouré pour le vernissage de ses anciens collègues Françoise Deleu, Anne-Marie Juanaberria, Henri Regord et du président de la Communauté de Communes Christophe Laborie qui a souligné la grande maitrise de ses aquarelles. L'exposition est à voir jusqu'au  11 août de 16h à 19h et le week-end de 10h à 12h et de 16h à 19h.

Didier VIDAL, Anne-Marie JUANABERRIA, Roland CAMBOULIVES


Anne-Marie JUANABERRIA, Jean-Luc DRIGOUT, Roland CAMBOULIVES, Christophe LABORIE


03 août 2022

Conférence sabotier

Michel André fils et petit fils de sabotier transmet depuis plus de vingt ans le souvenir du métier de son père et de son grand-père dont il a gardé les outils et les savoir-faire puisqu’il est capable d’en produire lui-même bien que ce ne soit pas son métier. C’est la fidélité à ce patrimoine à son histoire et aux hommes qui en ont vécu auquel Michel André rend hommage au cours de ses conférences très documentées. Les premiers sabotiers vivaient dans les bois près des arbres, leur matière première. Si le sabotier des bois réputé rustre et primitif faisait un peu peur, son installation dans les villages lui apporta l’intégration et la respectabilité car son travail était très utile dans une France largement paysanne: 6 paires par an pour le labeur, deux pour le dimanche par homme et 5 paires par ménagère. La production n’était que de 5 paires par jour et par sabotier repartie entre la découpe, le façonnage, le creusement et la finition. C’était du travail sur mesure car le pied ne peut déformer le sabot. Le bon sabotier devait adapter son ouvrage à chaque pied. Michel André expose et présente l'ensemble de l'outillage du métier. Il y eut à St-Jean du Bruel jusqu’à 20 sabotiers en 1820 puis 9 en 1900, 1 seul en 1940 qui cessa son activité en 1950. La mécanisation, l’industrialisation et le sabot en caoutchouc avaient ruiné le métier manuel malgré une diversification vers le jouet, les ustensiles de cuisines etc. Aujourd’hui la production est très spécialisée : groupes folkloriques, sabots de Noël, chaussures à semelles en bois, jouets etc. L’étymologie du mot sabot est incertaine un jeu de toupie vers -40 av JC semble en être l’origine, en revanche le mot « sabotage » vient bien d’une utilisation détournée de cet objet car les paysans devenus ouvriers quand ils se révoltaient introduisaient un de leurs solides sabots dans les engrenages ou les poulies pour bloquer les machines.













17 juillet 2022

Etienne VIDAL, 7ème place mondiale avec le relais tricolore

Le 30 juin dernier, Etienne VIDAL s’envolait pour les Etats-Unis avec la délégation française,  afin participer à la onzième édition des Jeux Mondiaux de Birmingham. Etienne, licencié à Aquagrimp Millau Grands Causse, était sélectionné en équipe de France. A à peine 19 ans,  le nageur Saint-Jeantais  plongeait une nouvelle fois dans la cour des grands, entouré de nageurs expérimentés, aguerris à ce type de grand évènement sportif.

Après un stage intensif au Pôle France de Montpellier, l’équipe de France allait se confronter aux meilleurs nageurs sauveteurs mondiaux. Etienne était engagé sur 3 épreuves en relais. Il prend avec les 3 autres relayeurs à deux reprises la 7e place et la 8e place sur le dernier relais.

Au-delà de la compétition, il a apprécié l’accueil des bénévoles, une cérémonie d’ouverture exceptionnelle, des équipements sportifs très adaptés. Après quelques jours de vacances à New York, Etienne devrait revenir en France à compter du 22 juillet prochain. Il va reprendre progressivement les entraînements qui vont l’amener à une saison de natation et de sauvetage sportif qui s’annonce d’ores et déjà bien remplie.

Dès l’automne, Il partira aux Pays-Bas pour y disputer, à titre individuel et en relais à l’Orange Cup. Puis, il devra enchaîner sur les championnats de France et d’Europe.

Bravo à Etienne pour ces résultats et un grand merci aux Saint-Jeantaises et aux Saint-Jeantais qui lui ont fait parvenir de nombreux messages d’encouragements.


12 juillet 2022

Luigi de Zarlo expose à l'Atelier des Arts

Après 5 années de résidence à St-Jean du Bruel Luigi de Zarlo, photographe et cinéaste, reste fidèle à ce village des Cévennes où il a ouvert son Atelier des Arts au 14 Grand rue. Il y affiche cet été son travail sur l'Andalousie avec des clichés animaliers et des chênes lièges écorchés exprimant symboliquement la souffrance mais aussi la beauté plastique. Rappelons qu'il est l'auteur de 3 livres photos sur les Cévennes et d'un film sur la vallée de la Dourbie. Il sera présent à l'exposition la Ronde des Arts qui regroupera du 13 au 28 août à la maison du parc 10 artistes St-Jeantais et au bureau d'information touristique de St-Jean (32 Grand rue). Il dédicacera ses ouvrages photos au salon des arts et de l'artisanat de Lanuéjols dans le Gard le 14 juillet et le 15 août, et en juillet au rencontres littéraires du Pompidou en Lozère.
 




10 juillet 2022

Vernissage à la Maison du Parc

Vernissage ce samedi 2 juillet de l'exposition conjointe des travaux de l'atelier de dessin et peinture animé par Renée-Lise Reppel et Françoise Deleu, de l'atelier d'écriture qui avait travaillé sur le même thème de l'eau ainsi que les dessins réalisé par les enfants de l'école de St-Jean sous la direction des mêmes intervenantes. Les murs de la salle de la Maison du Parc contenaient tout juste les nombreuses créations que l'eau sous toutes ses formes a inspirées à nos créateurs locaux : Lavognes, fontaines, lavoirs, puits... l'eau est présente partout dans notre vallée et nos causses, vivante, courante souterraine, utile et malheureusement menacée, elle est source de vie. Cette exposition en dresse un portrait multiforme et talentueux souligné par des textes de l'atelier d'écriture affichés sur de grand panneaux : "Je suis l'eau bienveillante qui éveille la vie, qui nourrit la terre, asperge les légumes abreuve le cheptel et apaise la soif des hommes". Les enfants sont venus lundi avec leurs enseignants visiter à leur tour l'exposition où figurent leurs œuvres et échanger avec les différents artistes . Un bel instant de bonheur culturel.

Cette première exposition de l'été qui dure jusqu'au 14 juillet sera suivi du 16 au 28 de celle des Aquarelles de Lilo Souyris puis de celle de Roland Camboulives sur les sites Templiers et les Paysages du Larzac et enfin du 13 Août au 28 de la Ronde des Arts animé par Odile Almès-Bastid qui rassemblera 10 artistes peintres et sculpteurs. Les travaux des anciens de la Résidence La Dourbie réalisés sous l'égide de Sophie Vigneau seront présentés dans la chapelle extérieure de l'établissement, avenue Mouret, du 18 au 22 juillet et du 8 au 12 Août.
 




28 juin 2022

Nos enfants ont du talent

Les élèves de l'école Marie-Laurence Quatrefages ont exprimé leur créativité sur 2 thèmes :

- Les fontaines réalisées par 3 groupes de 5 élèves durant 4 séances de 2 heures. Croquis, fonds acryliques sur kraft, collages et pastels et crayons pour les finitions.

- Les jardins également réalisés par 3 groupes de 5 élèves en 4 sessions de 2 heures. Croquis, fonds acryliques sur kraft, peinture sans pinceau et finitions aux pastels et aux crayons.

Félicitations à nos jeunes artistes !

La fontaine de Arthur, Julie, Bastian, Alicia et Ynès

La fontaine de Noah, Maélia, Velkan, Manon et Mïalen

La fontaine de Émile, Baptiste, Agathe, Méline et Hugo

Le jardin de Mickaël, Naïs, Emy, Emma et Lola


Le jardin de Roméo, Maylis, Mattéo, Célian et Anouck


Le jardin de Tristan, Ophélie, Grégory, Ciara et Mathis


23 juin 2022

Lucie a 100 ans !

Il y a 100 ans, le 23 mars 1922, naissait Lucie Sanisidro à la Blaquererie. Elle a grandi à la ferme du Mas Saint-Georges à Fondamente, avant de travailler plusieurs années à la ferme de Vialamontels à Lapanouse de Cernon. En 1948 elle aménage à la Cavalerie avec son mari Henri, originaire d'Espagne, ils auront 6 enfants. En 1990, Henri décède et Lucie vit avec sa plus jeune fille Marie-Claire, elle est la doyenne de la Cavalerie. Il y a un an, Lucie rejoint la Résidence La Dourbie à Saint-Jean du Bruel où, ce mercredi 22 juin, elle vient de fêter ses 100 ans, avec 3 mois de retard dû aux restrictions sanitaires liées à la Covid. Chaleureusement entourée d'une partie de sa nombreuse famille (elle a 7 petits-enfants et 10 arrière-petits-enfants), elle a eu droit à un récital de chansons interprétées par les résidents de La Dourbie. Martine Lacas, directrice de la Résidence, et Ginette Durand, représentant le conseil d'administration, firent chacune un discours avant que le gâteau ne soit servi, accompagné de cidre. Lucie souffla la bougie avec énergie. La joie et la bonne humeur régnait dans la grande salle de la Résidence.
À l'année prochaine Lucie !

03 juin 2022

Nouveau record de France pour Étienne VIDAL

Ce dimanche 29 mai, sous les encouragements des nageurs d'Aquagrimp Millau Grands Causses et du pôle France de Montpellier, Étienne Vidal en finale du 100 m combiné, a établi un nouveau record de France en s'imposant en 1'01''85. L'ancien record était détenu par Jéremy Badre en 1'01'96. Le nageur Saint-Jeantais était présent à St-Malo pour disputer la French Rescue qui réunissait prés de 400 nageurs. Cette compétition très importante déterminait sa participation aux jeux Mondiaux qui se dérouleront du 7 au 17 juillet 2022 à Birminghan, en Alabama, aux États Unis. Au sein du pôle France à Montpellier, il peaufine actuellement ce grand rendez-vous qui constituera le point d'orgue d'une saison sportive marquée également par ses premiers titres européens.
Autre bonne nouvelle, les sélectionneurs de la Fédération ont retenu Étienne pour qu'il participe, l'automne prochain, au sein de l'équipe de France A', à l'Orange Cup, une grande compétition internationale aux Pays Bas. D'ici là, des séances de musculation et de nombreuses longueurs de bassin sont programmées pour notre nageur dans le bassin Neptune à Montpellier, ainsi qu'un dernier stage de préparation à Paris, avant de partir avec l'Equipe de France aux États Unis

23 mai 2022

Un dimanche bien rempli à St-Jean du Bruel

Ce dimanche 22 mai, dès 8h00 du matin, les premiers exposants se mettent en place sur l'Esplanade pour le vide-greniers organisé par l'association A2D (Association pour le Développement Durable). A 14h00, c'est au tour des enfants, revêtus de leurs plus beaux déguisements, de se prêter à une séance de maquillage. 15h00, départ du défilé du carnaval dans les rues de St-Jean avec 2 magnifiques chars fleuris, avec la participation de l'Association des Parents d'Élèves et du club des Aînés. Retour à l'Esplanade à 16h30 pour le goûter offert aux enfants. Entretemps, à la salle d'animation, démarrait à 15h00 le thé dansant de Lous Dansaïres animé par Éric et Didier. Une fête du Printemps fort réussie, avec en prime un soleil estival toute la journée. 
 










15 mai 2022

Journée des peintres

Ciel bleu et grand soleil, pour cette journée du 15 mai qui a tenu ses promesses. 20 artistes adultes et 11 jeunes se sont inscrits au concours des peintres organisé pour eux. Ils venaient de Mende, Balaruc, la Cavalerie, les Liquisses, Nant, Dourbie, Trèves… et, bien sûr, également, Saint-Jean du Bruel. Dès dix heures du matin, avant de se mettre à l'œuvre, choisir le point de vue à confier à la toile ou au papier ! On voyait chevalets et blocs de dessin chercher la place, le coin de rue ou de parc où s'installer. Dans le même temps, à la salle d'animation, les visiteurs découvraient avec plaisir une exposition éphémère proposée grâce aux prêts de propriétaires de tableaux. Des œuvres récentes et anciennes reproduisant un lieu de Saint-Jean du Bruel étaient présentées. Vers 18h, une centaine de personnes étaient rassemblées pour la remise des prix aux lauréats du concours et partager le verre de l'amitié. Ont été primés par le jury constitué de trois peintres confirmés : Anne-Marie Letord, Carole Perret et Roland Camboulives.

Catégorie jeunesse : 1/Hugo, 2/Clara, 3/Julia
Catégorie Aquarelle : 1/Marc Thuret, 2/Camille Garcia, 3/Monique Fabro
Catégorie Dessin-Sanguine/Pastel : 1/Noémie Blanc, 2/Luke Thuret, 3/Annie Axisia
Catégorie Huile-Acrylique : 1/Charlotte Michaelef-Finck, 2/Pascale Garcia, 3/Pierre Viguié

Un grand merci aux sponsors et aux commerçants qui ont offert les lots, la Fouasse d'accueil et le pot de l'amitié. Chapeau aux bénévoles qui ont permis la mise en place et le déroulé de l'animation. Journée sous l'égide de l'atelier de peinture de Saint-Jean du Bruel porté par l'Espace Loisirs et Créations (anciennement, club des aînés). Rendez-vous l'an prochain pour une seconde édition.