24 novembre 2020

Dotation Groupama à la Résidence "la Dourbie"

La Résidence "La Dourbie" est une association créée en 1988 et a pour mission l'accueil de personnes âgées valides et dépendantes ; Cette association est présidée par René QUATREFAGES, membre fondateur.
Dans le contexte si particulier de la crise sanitaire Covid-19, notre responsabilité d'employeur nous impose de veiller à la protection et à la sécurité morale et physique de nos résidents et de nos salariés.
Le 23 novembre 2020, à Saint Jean du Bruel, Madame Ginette DURAND, Administrateur, Madame Martine LACAS, Directrice et le personnel se sont réunis pour recevoir une dotation de l'assureur GROUPAMA représenté par Monsieur Dominique RICHARD, chargé d'affaires Collectivités GROUPAMA, et par Monsieur Didier LARRAZ, Président de la caisse locale de Nant : "Solidarité, Prévention et engagement local sont au cœur de cette initiative" souligne Le Président de la caisse locale. Nous avons tous été touchés par la mobilisation collective au côté des soignants pendant la crise. Très rapidement, avec les élus mutualistes du département, nous avons contacté les structures locales pour leur faire part de notre soutien. Il est apparu que les besoins se portaient essentiellement sur la prévention de la propagation de la maladie. Equiper les établissements en gel hydro–alcoolique, masques, blouses, charlottes, surchaussures, lingettes désinfectantes… engendre un surcout non prévu dans les budgets de certaines structures. En tant qu'assureur engagé dans la prévention, nous avions toute légitimité à contribuer à l'achat de ces équipements. La chaîne de Solidarité est née aussi simplement et je suis fier que GROUPAMA affirme son ancrage territorial dans des actions de cette nature". La directrice remercie GROUPAMA pour cet élan de solidarité.
(de gauche à droite : Ginette Durand, Didier Larraz, Martine Lacas, Dominique Richard)

22 novembre 2020

Un médecin au Centre de Soins

Une très bonne nouvelle pour notre territoire, un médecin s'installe au Centre de Soins de Nant, début janvier 2021. Après de nombreuses et longues démarches, le docteur Patrice FRANÇOIS a finalisé son contrat de travail avec le Centre de Soins de Nant, en présence du président du Centre, Alain Delmas et du vice-président et trésorier Damien Quatrefages. Ne doutons pas que cette nouvelle sera appréciée par nos concitoyens.
(de gauche à droite : Jean-Christophe Rivas, Alain Delmas, Patrice François, Damien Quatrefages)

14 novembre 2020

Commémoration du 11 novembre 2020

La cérémonie commémorative fut inhabituelle ce 11 novembre 2020. En effet les restrictions sanitaires limitaient les participants à 10 personnes, dans le respect strict des gestes barrières. Priorité donnée aux anciens combattants et aux élus. Après le discours de Lysiane Tendil, maire de St-Jean du Bruel, et l'appel aux morts auxquels ont été ajouté les militaires tués en opération en 2020, Lysiane Tendil et Jean-François Galliard, président du conseil départemental, ont déposé deux gerbes en présence de Pierre Molinier, représentant la Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, accompagné de Jean-Luc Bouat et Jacques Fabregoul qui portaient chacun le drapeau national. Rolande Cobo, Françoise Deleu, Anne-Marie Juanaberria, Régine Viala et Jean-Luc Drigout, conseillers municipaux, assistaient également à l'événement. Après la minute de silence, la cérémonie s'est clôturée avec la Marseillaise.

28 octobre 2020

Grands Causses Cinéma

L’association « Grands Causses Cinéma » est née pour :

-  Favoriser la décentralisation et l’accueil de tournages dans notre région, apporter, aux équipes, une aide à tout bout de champ (repérages, casting,) et de hors-champ (hébergement, promotion,) valoriser le territoire grâce à la création audiovisuelle.

Avec 1497 jours de tournage en 2018, probablement plus encore en 2019, l’Occitanie conforte sa troisième place au palmarès des régions prisées par la création audiovisuelle. Juste après l’Île-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Nous avons besoin de répertorier tous les sites qui pourraient servir de décor éventuel à différents tournages de cinéma dans notre région.

Cela peut être tout aussi bien un monument, un coin de nature, une vue panoramique, un rocher, ou tout autre sujet qui attire l’attention. Pour l’instant, pas de photos, simplement une énumération et le lieu.

Cette sélection fera alors partie d’un regroupement national, sur lequel divers producteurs de cinéma pourront trouver leurs sujets pour leurs projets de film.

Alors, n’hésitez pas, envoyez-nous vos propositions, elles seront toutes prises en compte, et nous vous tiendrons au courant de leurs évolutions.

Une adresse mail pour vos envois : commission.tourisme12230@gmail.com


 

15 octobre 2020

Suzou nous a quitté !

Suzou Calvet, née Monteils, nous a quitté ce mercredi 7 octobre, alors qu'un jour terne et humide se levait sur Saint Jean, à l'opposé du jour radieux qui l'a vu naitre au Bruel le 19 juillet 1935.  Pour lui rendre hommage aujourd'hui dans ces pages, il ne faut pas craindre d'aller à l'encontre de son aversion pour la trop grande publicité. Suzou aurait souhaité sans doute que l'on parle d'elle le moins possible. Néanmoins, sans prétendre ici résumer sa vie, laquelle, comme toutes les autres, ne saurait tenir dans une dizaine de lignes, nous souhaitons saluer le départ d'une figure du village dont de nombreux Saint-Jeantais, parmi les moins jeunes notamment, gardent le souvenir. Les premières années de vie de Suzou sont marquées par le départ de son père Joseph, pour la guerre en aout 1939. Pour l'enfant de 5 ans c'est un véritable arrachement. Comme bien d'autres familles Françaises, Suzou et sa mère Andréa s'installent alors dans l'attente et l'espoir du retour. Se forgent à ce moment-là en Suzou un formidable espoir dans la vie porté par une foi ardente, qui jamais ne lui fera défaut et à laquelle elle restera fidèle sa vie durant. Origines Cévenoles obligent, pour Suzou, l'engagement n'est pas un vain mot. Après la guerre, Suzou connait une enfance heureuse entre des parents aimants, des cousins et cousines à foison et des amis non moins nombreux avec lesquels elle va également partager par la suite ses années de jeune fille ; les moments de détente succédant aux heures de travail à l'épicerie parentale.

Et puis la vie s'emballe soudain : Suzou rencontre Yvon, Son grand homme et le quotidien en est tout chamboulé. À l'horizon de cette vie nouvelle apparaissent alors poussettes et landaus ; pantalons courts pour Jean-Luc, jupes plissées pour Christine. Et puis, dans la vie de Suzou, outre famille et amis, il y a son métier et il y a tous ceux qui ont un jour ou l'autre poussé la porte du Magasin où elle succède à ses parents dans les années 70. Suzou en effet adore son métier et s'y donne tout entière, tous les jours de la semaine y compris le dimanche en fin d'après-midi. Mais attention, le commerce est pour elle bien plus qu'un simple gagne-pain et ses clients, bien plus que des clients : c'est aussi une forme d'altruisme, une façon de rendre service, de ne pas laisser un dimanche soir, celui-là sans fromage, celui-ci sans café ou cet autre encore sans une moitié de flute en attendant lundi matin. Qui ne se rappelle en effet à Saint Jean, de son sourire accueillant, de ses mots aimables ou encore de sa capacité à vous calculer une addition en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire, comptant et recomptant de crainte de faire une erreur susceptible de nuire à ses clients ?

Qui ne se rappelle en effet à Saint Jean, des étals de fruits et légumes envahissant la rue de Derrière la Muraille y faisant régner une activité intense et fébrile et des étiquettes multicolores savamment customisées par Yvon qui parfois, emportées par le vent, finissent par s'échouer sur le parvis de l'église ? Qui ne se souvient à Saint Jean en effet, des files d'attentes qui s'allongent l'été devant l'épicerie sous le soleil brulant des fins de matinée ?

Mais au-delà de la commerçante simplement aimable, s'il est une chose qu'il convient peut-être de retenir de Suzou, c'est sa capacité d'empathie et de présence à l'autre quel qu'il soit, sans jamais juger ni rejeter.

Cette capacité acquise au fil du temps et qui a fini par s'installer dans son regard et transparaitre dans son sourire, appelons-la : "savoir être" ou gentillesse ou bonté, enfin, quelque chose d'approchant

Christine Calvet

Suzou Calvet, née Monteils Yvon et Suzou Calvet dans leur épicerie

03 octobre 2020

Fin de saison pour le Point Tourisme Accueil de St-Jean du Bruel !!!!

Voilà donc la saison d'été terminée au "Point Tourisme Accueil" de St Jean du Bruel. Elle a démarré le 11 juillet, quelques peu sur les chapeaux de roue, avec une installation rapide, parfois improvisée face aux contraintes sanitaires. Mais grâce à la bonne implication de l'OT Larzac et Vallées, et la participation de la mairie, soutenue par des bénévoles St-Jeantais très motivés, nous y sommes quand même bien parvenus.
Malgré les problèmes, liés comme vous le savez tous au covid19, nous avons pu proposer à nos visiteurs un accueil soutenu et agréable avec mise à disposition de gel hydroalcoolique, port du masque obligatoire… ces mesures ont été très bien perçues.
L'office de tourisme Larzac et Vallées, représentée par Kristel Martin, en lien avec son équipe Elodie Calazel, et Sandrine Perego, avait mis en place la salle d'accueil de belle manière, et en a formé le personnel. Un écran d'information dynamique fut également mis à disposition de nos visiteurs et locaux, par la mairie et l'OT, afin de promouvoir en continue notre territoire, nos animations ainsi que les grands évènements. De nombreux dépliants sur toute la région étaient également à disposition. Il fut alors confié à Jean Luc Drigout l'installation de toute la partie technique : TV, téléphone, internet, wifi… Comme vous avez pu le constater, le point accueil, cette année a pris de l'extension, pour devenir vraiment un lieu d'information touristique, et un lieu d'exposition.
La première salle reste consacrée à l'accueil, ou Severin Brouillet, employé de l'OT, durant tout l'été a fourni aux visiteurs un ensemble d'informations pour agrémenter leur séjour, à la fois sur St-Jean du Bruel, mais aussi sur l'ensemble de la communauté des communes, et réciproquement il en est de même sur les autres sites. Il a également enregistré toutes les doléances, réclamations ou conseils qui nous permettront à l'automne de pouvoir faire un point plus précis et une synthèse sur la demande touristique de notre région et sur St-Jean. Très bon travail !!!
Une deuxième salle, destinée à la "randonnée", que nous avons commencée pour l'instant à emménager succinctement, faute de temps, mais qui sera l'année prochaine tout à fait adaptée et fonctionnelle, afin d'orienter nos randonneurs vers des chemins et sentiers balisés dont ils sont si friands. Il faut savoir tout de même, que cela représente plus de 90% de nos visiteurs. Donc une activité à ne pas négliger, mais au contraire à développer de façon à pouvoir proposer un maximum de circuits sur notre territoire.
Et nous y travaillerons, plus intensément encore en liaison avec l'association "L'Escapade St-Jeantaise", qui nous a beaucoup aidé pour mettre en place ce secteur d'activité. (Conseils, cartes, fiches de randonnée etc.). Merci entre-autre à leur présidente Rolande Cobo et à son équipe. Le Parc Naturel Régional des Grands Causses, notamment avec Joël Atché, nous sera également sans aucun doute de bon conseil.
La troisième salle, la plus importante, est destinée aux diverses expositions que nous proposons régulièrement. Cette année, nous avons eu le plaisir de découvrir d'extraordinaires et magnifiques photos de notre ami Luigi De Zarlo, faune et flore régionales, ainsi que les diverses œuvres qu'il a pu écrire, ou films tournés dans notre belle région. Roland Camboulive prit la suite vers la mi-juillet, en nous présentant ses belles aquarelles sur de nombreux sites de notre pays, nous pouvions y reconnaitre bon nombre d'endroits qui nous sont si familiers, et de belle façon posés avec délicatesse sur la toile. René Lise Reppel, animatrice de l'association "L'atelier de peinture et d'écriture" prit ensuite le flambeau en nous présentant un thème original "L'année internationale des végétaux", exposition autant surprenante qu'agréable, d'œuvres créées par les membres de son association, ainsi que par les enfants. Superbe !!!!
Tout l'été, et de manière régulière nous avons eu le plaisir d'avoir deux personnes bénévoles qui ont tenu le point accueil, Maryse Papillon, et Anne Engel. Je tiens à les en remercier personnellement et au nom de la municipalité, car sans elles, il aurait été difficile de maintenir le point accueil ouvert sans interruption, d'autant plus qu'elles ont souhaité poursuivre jusqu'au dimanche 30 aout en prenant en charge toutes les permanences journalières, en compagnie d'Anne-Marie Juanaberria qui s'est jointe à elles pour en assurer les derniers jours d'ouverture.
A l'heure des remerciements, je n'oublierai pas Madame la maire Lysiane Tendil qui nous a donné toute sa confiance, et son aide, ainsi que celle du conseil municipal, les membres de l'OT Larzac et Vallées, sans oublier bien entendu tous les membres de la commission tourisme.
En effet, une commission "Tourisme" a été créé afin de pouvoir établir le lien avec l'OT. Elle est mixte, composée d'élus et de personnes du village bénévoles. (Brigitte Rouchès, Maryse Papillon et Kristel Martin). Cette commission attend de vous tous requêtes, idées, propositions pour essayer de développer notre tourisme local et régional qui est l'un des poumons de notre économie. Ne restons pas les bras croisés, nous avons du pain sur la planche. Auparavant, bien de belles choses ont déjà été réalisées, ou en court de construction, mais il ne faut pas s'arrêter là, et pour ce, nous avons besoin de votre aide et de vos conseils.
Didier VIDAL
Commission Tourisme

Séverin Brouillet et Didier Vidal Anne-Marie Juanaberrie, Anne Engel, Maryse Papillon
Jean-Luc Drigout et Didier Vidal L'équipe OT Larzac et Vallées

21 septembre 2020

Exposition Jean-Pierre SUC

"Ne dirait-on pas qu’un magicien habile transforma ce village en paradis terrestre" ainsi parlait Jean-Pierre Suc de St-Jean du Bruel. Il y était accueilli par sa tante et retrouvait l’été ses camarades Henri Serre, Ginette, Roland Arnal, René Fabre (dont il fit le portrait) qui composaient sa tribu pour quelques semaines de vacances loin des chaleurs du Midi. Il y peint la maison familiale dans la rue du Pont Vieux.  Dans ces années d’après-guerre il fait les beaux-arts à Montpellier et suit les cours du conservatoire de musique. Il devient affichiste, décorateur de stands de la foire de la vigne et du vin de 1947, puis professeur de dessin au lycée de garçons de Montpellier. Guitariste doué, Il ajoute à ces activités le Jazz, avec "l’Original Jazz Gang" qu’il créa avec son frère Charly à la trompette et Balenglow au trombone et que reconnu Hugues Panassié comme : L’Orchestre le plus swinguant de France. Sur les conseils de Georges Brassens, il monte à Paris. Jean-Pierre y retrouve Henri Serre avec qui il crée le duo SUC et SERRE, enregistre des disques (dont les pochettes sont d’Agnès Varda) et remplissent tous les soirs le cabaret de la contre-Escarpe "Le Cheval d’Or" que Jean- Pierre a ouvert à 22 ans, sans un sou vaillant, dans une ancienne bonneterie. L’ami Georges Brassens a offert la sono. La tête de cheval et la décoration furent réalisées par Pierre Maguelon son élève des beaux-arts devenu plus tard comédien dans les brigades du Tigre et les films de Buňel. De nombreux artistes commencèrent leur carrière au Cheval d’or : Bobby Lapointe, Roger Riffard, Anne Sylvestre, Rice Barrier, Pierre Richard… et la liste de ceux qui y venaient souvent est incroyable : Brassens, Patachou, Greco, Aznavour, Zizi Jeanmaire, Jean-Claude Carrière, Marcel Amont, François Truffaut qui fit jouer  Bobby Lapointe pour "Tirez sur le pianiste" et Henri Serre pour "Jules et Jim", Jacques Brel qui a chanté "Place de la contre-escarpe" une de ses chansons.  Les années Suc c’était un état d’esprit, de générosité, de partage mais aussi de misère et de vache enragée. Jean-Pierre Suc fut un artiste foisonnant : auteur, compositeur, peintre, jazzman, poète, qui après le succès des débuts ne parvint pas à trouver la place qu’il méritait dans la chanson et mis fin à ses jours dans le train qui le ramenait à Montpellier en 1960 à 33 ans. Ce météore de velours, ce prince des nuées, ne cessa jamais de peindre et de composer.  Qui se souvient de Jean-Pierre Suc ?

Thierry Verdier professeur d’histoire de l’art à l’Université Paul Valery Montpellier III a proposé à ses élèves de monter une exposition sur Jean-Pierre Suc, il a été submergé de candidats enthousiastes qui ont réalisé un travail minutieux, assorti d’un catalogue très complet qui retrace sa courte vie, toute son œuvre de peintre, de graphiste et de compositeur interprète avec l’intégrale de ses chansons en deux CD. Gilles Durieux qui recueilli ses dernières chansons inédites y a écrit un postscriptum émouvant. L’Exposition Jean-Pierre Suc se tient jusqu’au 4 octobre à la halle Tropisme à Montpellier. Elle sera montrée à St-Jean du Bruel où vit toujours Henri Serre, l’été prochain.

Rue du Pont Vieux à St-Jean Affiche de concert Original Jazz Gang

Auto portrait Suc et Serre Duo Suc et Serre
Pochette de disque

14 septembre 2020

Pas de 3ème poste à l'école !

C'est la déception qui prévaut à l'école Marie-Laurence Quatrefages en ce lundi 14 septembre qui aurait dû voir une 3ème institutrice venir renforcer l'équipe de Jessy Gill, la directrice en charge des maternelles, entourée de Marianne Fromont (du CP au CM2) et de Lidwine Bourrillon (ATSEM). L'effectif annoncé au mois d'août de 54 élèves ne s'est malheureusement pas concrétisé et ce sont finalement 49 enfants qui ont intégré l'école.  Du fait de raisons familiales diverses, 5 élèves n'ont pas confirmé leur inscription. L'examen relatif des effectifs dans les différentes écoles de l'académie n'a pas abouti à un arbitrage favorable que les 54 enfants initialement inscrits auraient sans doute permis.  L'encadrement a été néanmoins renforcé par la création d'un emploi d'adjoint technique non permanent (Cindy Geslin pour 7 heures par semaine) pour pouvoir satisfaire au protocole sanitaire, emploi qui a été voté par le dernier conseil municipal, et par le renfort ponctuel d'une assistante maternelle pour les plus jeunes.


01 septembre 2020

Rentrée scolaire

Ça y est, les vacances sont finis ! Une grande animation régnait ce mardi matin devant l'école Marie-Laurence Quatrefages. Contrairement à ce que l'on aurait pu imaginer, très peu de pleurs et beaucoup de cris de joie en revoyant les camarades de classe. Les plus grands ont retrouvé la cour de récréation, alors que les petits ont rejoint directement leur classe et se sont mis tout de suite à faire des dessins. Nous devrions savoir dans la semaine si l'académie accorde un troisième poste d'enseignant. Les 54 enfants inscrits à l'école de St-Jean devrait peser favorablement dans la décision. Nous souhaitons une bonne année scolaire aux enfants et au personnel de l'école.

Amicale Bouliste Saint-Jeantaise

Equipe féminine Saint-Jeantaise en maillot noir

Le 30 août 2020, l'Amicale Bouliste Saint-Jeantaise rencontrait : En féminine, le club de Saint-Sernin-sur-Rance et devait s'incliner après de belles parties. En masculin, les garçons ont gagné face à Creissels-2 sur le boulodrome de Creissels. Bravo à tous et merci de votre participation.

19 août 2020

Reprise des séances de cinéma en plein air

 Esplanade de Saint-Jean du Bruel, mercredi 26 août 2020, à 21h 30. Tarif : 5€

L'APPEL DE LA FORÊT (en VF, Aventure, Famille, États-Unis, 2020, 1h40) de Chris Sanders, avec Harrison Ford, Omar Sy, Dan Stevens.

La paisible vie domestique de Buck, un chien au grand cœur, bascule lorsqu’il est brusquement arraché à sa maison en Californie et se retrouve enrôlé comme chien de traîneau dans les étendues sauvages du Yukon canadien pendant la ruée vers l’or des années 1890.

Exposition de l'Atelier Peinture

Anne-Marie Letort, artiste cévenole reconnue, était venue en voisine pour cette dernière semaine d'exposition des œuvres des élèves de l'atelier peinture ce lundi 17 août. Elle a pu croiser les élus du conseil municipal et leur maire Lysiane Tendil qui ont été unanimes pour apprécier la diversité et la qualité d'ensemble des sujets présentés. La fréquentation de la nouvelle salle d'exposition dans les nouveaux locaux de l'office du tourisme a été une réussite. La présence de Paulette Fournier élue Nantaise et de son mari Alain Fournier qui anime l'exposition de maquette de moulins à la chapelle des Pénitents a permis d'évoquer avec le maire de St-Jean les perspectives de collaborations futures dans le domaine culturel avec la commune voisine de Nant, très en pointe dans ce domaine. Cette possible convergence pourrait sans doute accroître l'attractivité de nos deux villages et le succès de leurs initiatives respectives. L'exposition conjointe des aquarelles de Roland Camboulives sur les chapelles romanes et les moulins de la Dourbie, avec les maquettes de moulins de Louis Gilet, a peut-être été de ce point de vue, prémonitoire.

Renée-Lise Reppel et Anne-Marie Letort

Anne-Marie Letort et Renée-Lise Reppel

Lysiane Tendil avec Jean-Luc Drigout


 

16 août 2020

Visite guidée de Saint-Jean du Bruel

Nous avons eu le plaisir lundi 10 août, d’assister à la visite historique du village, organisée par le point Tourisme Accueil. Le "Maître" de cérémonie, n’était autre que Michel André, fervent amoureux de notre village et fort qualifié dans le domaine. Après une entrée en matière générale sur St-Jean, sa vie, son histoire, sa géologie et bien d’autres points historiques, Michel André, nous a emmené à travers les rues, tout en commentant le vécu de notre pays.
Il nous a fait rêver dans le passé, et de quelle manière !!!!!!  Étant à lui seul une source intarissable de connaissance sur le sujet, nous n’avions de cesse de le questionner, et c’est toujours avec aisance qu’il nous répondait, accompagné d’une ferveur passionnée, et d’un élan enthousiaste. Nous avions envisagé, également sous sa tutelle de présenter un diaporama sur la Dourbie vers le 20 août, ainsi qu’une présentation du métier de sabotier lors de la journée du patrimoine, mais la réglementation par rapport au covid19 nous en a empêché. Cela n’est que partie remise, car nous prévoyons déjà grâce à Michel André un programme intéressant pour 2021.
Un grand merci pour son intervention fort appréciée par un public très intéressé et chaleureux. À suivre !!!!!!!