lundi 26 juin 2017

Une mission expérimentale pour nos gendarmes

Qui le savait ? Les gendarmeries de Saint-Jean du Bruel et de Broquiés ont un point commun. Elles sont les deux seules gendarmeries d'Aveyron qui participent à l'expérimentation des Brigades Territoriales de Contact.
Depuis le premier mars la brigade de Saint-Jean du Bruel, composée de trois gendarmes et de deux gendarmes adjoints volontaires, s'emploie à cette nouvelle mission sous les ordres du Maréchal des Logis Chef Marolle.
La dénomination de la brigade définit l'esprit de la mission, rapprocher les gendarmes de la population, surveiller le territoire et renforcer le contact avec la population.
Dans la pratique, il s'agit pour nos militaires, équipés d'ordinateurs et d'imprimantes portables, d'aller à la rencontre de la population de la commune, commerçants, agriculteurs, seniors isolés, et d'assurer ce service de proximité.
C'est donc une présence plus visible et active sur le territoire de la commune qui est demandée à la brigade pendant cette période d'expérimentation.
Sur l'ensemble du territoire national une trentaine de gendarmeries participent à ce nouveau dispositif.
Avec sept communes à couvrir, nos militaires de la Brigade territoriale de contact de Saint-Jean du Bruel, ne manquent pas d'ouvrage. C'est dire que l'arrivée d'un quatrième gendarme, le 1er mai, a été perçue comme un précieux renfort portant l'effectif à quatre sous-officiers et deux gendarmes adjoints volontaires.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire